Étudier la stratégie SEO de votre concurrent en trois étapes

Le SEO, de par sa nature où les résultats de recherche apparaîssent sous forme de classement, est une pratique dont les résultats seront directement influencés par les actions de vos concurrents.  Si vous visez le premier rang pour un mot-clé compétitif, vos stratégies SEO doivent être plus créatives et générer des meilleurs résultats que celles de vos concurrents, par exemple au niveau du contenu ou des liens entrants.

Cela implique que vous devez inévitablement vous tenir au courant des actions entreprises par vos concurrents, afin de non seulement identifier les raisons de leur succès, mais aussi savoir ce que vous devez faire pour les surpasser.

Afin de vous aider à demeurer concurrentiel dans votre marché en ligne, cet article vous partagera des recommandations sur les points essentiels à analyser lors de l’étude d’un concurrent, principalement au niveau des items « on site », du profil des liens entrants et des contenus performants.

Avant de commencer : déterminer les bons concurrents

Avant de commencer, il faut clarifier et identifier les concurrents que vous désirez analyser.

Lorsqu’on parle de marketing en ligne, vous avez deux classes de compétiteurs pouvant être entièrement différents :

1)   Vos concurrents hors-ligne, avec qui vous croisez le fer dans toutes sortes d’activités commerciales.

2)   Les sites web qui sans apparaître comme un concurrent direct, se classent néanmoins devant votre site sous les mots-clés que vous ciblez.

Vous comprendrez que nous ne retrouverons possiblement pas les mêmes noms dans ces deux profils.  Puisque l’on parle de SEO nous voudrons bien sûr analyser les sites détenant les meilleurs rangs organiques, que ceux-ci soient des concurrents directs ou indirects.

Également, vous désirez possiblement aussi savoir ce que font vos compétiteurs de tous les jours dans le cadre de leurs activités en ligne, qu’ils éprouvent du succès en ligne ou non.  Je vous recommande donc de commencer par les concurrents SEO, mais aussi prévoir du temps pour analyser le deuxième groupe.

Cette précision maintenant faite, regardons ensemble ce que vos concurrents manigancent en ligne ;-)

Première étape : analyser la performance du référencement « on-site »

L’ordre des points analysés peut varier d’un consultant SEO à un autre, cependant je recommande de commencer par les bases, soit les éléments d’optimisation implantés directement sur le site. L’objectif est de déterminer les mots-clés ciblés au sein de leur stratégie SEO, à travers l’analyse des éléments de contenu.

Quels sont les endroits privilégiés?

–       La balise titre : souvent considéré comme le facteur #1 de l’optimisation « on-site », la balise vous donne une idée claire des mots-clés ciblés.

–       Les balises H1/H2 : Les balises H1 sont également des endroits stratégiques pour mettre l’emphase sur un terme choisi.

–       La balise META Keyword : On sait évidemment que cette balise ne donne plus rien côté SEO (hormis les sites de nouvelles), cependant de nombreux webmestres remplissent cette balise dans l’espoir que Google leur accorde une visibilité privilégiée. Ce qu’ils ignorent, par contre, c’est qu’en remplissant cette balise ils indiquent clairement leurs mots-clés choyés, une information de pointe pour votre analyse.

Pour analyser ces points, simplement consulter avec votre fureteur la page source de la page web du concurrent, et avec la fonction recherche, trouvez les éléments mentionnés ici-haut, par exemple pour la balise titre (Meta title) et la balise Keywords (Meta Keywords) nous avons :

D’autres points peuvent être évalués manuellement, comme la navigation interne d’un site ainsi que son contenu textuel, et voir si des mots-clés et/ou phrases sont facilement identifiables.

Si vous préférez automatiser cette tâche, vous pouvez toujours télécharger Screaming Frog SEO, un utilitaire fort utile qui vous permettra de « scanner » une page précise et de vous produire un rapport sur les mots-clés répertoriés aux endroits stratégiques.

Je vous entend déjà dire : Et les rich snippets? Et Google Authorship? Bien sûr, ce sont des items importants au SEO en 2013, mais qui ne sont pas nécessairement applicables dans le cadre d’une analyse concurrentielle. Si vous pouvez utiliser ces items au sein de votre stratégie, vous devez le faire, que vos concurrents le fassent ou non ;-)

Deuxième étape : analyser les stratégies de contenus

Nous savons déjà que le contenu d’un site a une importance critique sur son potentiel de succès en SEO. Voilà pourquoi il devient intéressant d’analyser les stratégies des contenus mis en ligne par nos concurrents, c’est à dire les contenus qui bénéficient à leur positionnement organique.

À travers l’analyse des stratégies de contenu, nous désirons répondre principalement à deux questions :

1)   Quels sont les contenus performants au niveau SEO ?

2)   Quelles sont les stratégies de contenus mises en places

Identifier les contenus performants :

L’un des meilleurs indicateurs de la performance d’un contenu au niveau SEO est les liens que la page reçoit en provenance de sites externes. Plus une page reçoit de liens et en provenance de domaines différents, plus on peut assumer que cette page contribue positivement au positionnement SEO global du site.

Pour ce faire, on peut utiliser l’outil Majestic SEO, qui nous permettra de segmenter le profil de liens entrants d’un site selon ses différentes pages.

On commence par naviguer au www.majesticseo.com, et taper l’adresse d’un concurrent que l’on souhaite étudier :

Par la suite, on sélectionne l’onglet « Pages », et nous sommes en mesure d’analyser les pages récoltant le plus de liens en ligne :

Dans cet exemple, la page à la ligne #10 attire mon attention, puisqu’elle sort du cadre corporatif du site. En d’autres mots, il s’agit d’une initiative prévue pour récolter des liens :

On tombe en effet sur une jolie page de statistiques au modèle d’infographie populaire en ligne présentement. Si je suis un concurrent de l’entreprise en question, j’ai donc une indication du type de contenu que je peux non seulement utiliser pour mes propres stratégies, mais voir à améliorer avec une tactique encore plus agressive.

Identifier le contenu récent

On peut également être intéressé à connaître les derniers contenus mis en ligne par nos concurrents, question d’être au courant des tactiques en cours. Pour ce faire, on utilise une syntaxe directement sur le moteur de recherche Google, soit : site:www.adresseduconcurrent.com :

En utilisant le filtre « Outils de recherche » et ensuite la date des résultats tel que « Moins d’une semaine », Google nous indiquera quel est le plus récent contenu indexé sur le site, soit dans certains cas une idée approximative des derniers efforts de votre concurrent en développement de contenu.

Dans l’exemple ici-haut, le premier résultat pointe vers une communauté en ligne avec articles de blogue et tout, soit un contenu de qualité. Pour valider les retombées de ce contenu, on peut insérer l’adresse dans Majestic SEO pour analyser si cet article reçoit des liens :

Vous savez maintenant que vous avez du pain sur la planche ;-)

Troisième étape : analyser le profil de liens entrants

Finalement, il est critique d’analyser le profil de liens entrants de vos concurrents dans l’optique d’identifier ceux contribuant à leur positionnement, et surtout ceux que vous pouvez directement obtenir à travers vos propres stratégies.

Dans cette troisième étape, nous allons toucher à trois volets, soit l’analyse du profil de liens entrants, les liens communs à plusieurs de vos concurrents ainsi que Google Alertes pour suivre leur progression.

L’étude du profil de liens entrants

Le profil de liens entrants d’un concurrent vise à révéler plusieurs informations capitales, notamment:

–       Quels sont les liens entrants les plus puissants de mon concurrent ?

–       Combien de domaines différents dans le total des liens ?

–       Quelles sont les ancres utilisées ?

Encore une fois grâce à Majestic SEO, nous n’avons qu’à entrer l’URL du concurrent en question et ensuite produire le rapport (option payante, fortement recommandée pour plus de profondeur) :

Le rapport maintenant créé, voici des informations pertinentes à savoir :

Le nombre de domaines référents différents est l’un des meilleurs indicateurs de qualité d’un profil de liens entrants. Plus nos liens entrants sont éparpillés sur une multitude de domaines différents, plus nos stratégies de liens apparaissent naturelles et solides. Au contraire, avoir la plupart de ses liens des mêmes domaines peut sembler louche (achat de lien?), et éveiller les soupçons de Google.

Il n’est pas nécessaire que vous obteniez le même nombre de liens ou de domaines pour dépasser le site en question. Cependant, vous avez une idée relative de la force du profil de liens en question, ainsi que du nombre de domaines approximatif que vous devez viser.

Toujours avec le même site et dans le rapport de données, je peux également consulter les ancres utilisées dans le profil de liens, ainsi que les domaines considérés comme étant les plus puissants :

Les ancres (anchors) m’indiquent les mots-clés des liens, soit un autre facteur de qualité révélant une partie de la stratégie du site. Les domaines quant à eux, soulignent les partenaires de liens pouvant être intéressant à cibler également.

Surtout pratique lorsque je veux savoir les liens qui aident mon concurrent à me dépasser sur un mot-clé en particulier ;-)

Les liens communs de vos concurrents

Toujours au niveau des liens entrants, il est également possible que vous manquiez des opportunités déjà exploitées par plusieurs de vos concurrents, lesquelles vous pourriez bénéficier aussi. Par exemple, 3 de vos concurrents sont déjà inscrit sur un site couvrant votre industrie, avec un joli lien en prime.

Ne voulant manquer aucune de ces opportunités, nous allons utiliser le superbe outil Hub Finder de SEOBook (gratuit après inscription), qui après avoir entré jusqu’à 10 concurrents, indiquera quels sont les liens entrants communs à ses concurrents :

Et des exemples de liens partagés en communs par quelque-uns de ces concurrents :

La question à se poser maintenant : est-ce que mon site web peut obtenir ces mêmes liens ?

Google Alertes : se tenir au courant des stratégies

Puisque vous ne pouvez probablement pas vous permettre d’espionner vos concurrents tous les jours, il peut être pratique d’automatiser certaines tâches. Afin d’optimiser votre temps, l’outil Google Alertes est une bonne option pour configurer des alertes chaque fois que le site de votre concurrent est mentionné sur le web.

Simplement accéder à Google Alertes, et configurer les options selon le rythme d’envoi souhaité :

L’entrée « -site :www.site.com » permet d’éviter de recevoir des alertes pour les pages mêmes du site, cependant cela peut être utile dans certains cas. Voici un exemple des liens que vous recevrez :

Les liens mentionnés ne seront possiblement pas tous pertinents, cependant vous avez devant vous de nouvelles idées sous la main, sans oublier le fait que vous suivez votre concurrent de très près dans le développement de ses activités en ligne.

Conclusion

Dans cet article, nous avons vu comment analyser le potentiel SEO « on site » d’un site, ainsi que ses stratégies de contenu et de liens entrants. Même si l’accomplissement de ces trois éléments vous procurera un lot de données intéressantes, il faut toute fois demeurer prudent dans l’utilisation de ces informations.

En effet, une fois les données en main, il faut valider que celles-ci contribuent bel et bien de façon positive au positionnement de votre concurrent. Ce n’est pas parce que celui-ci achète des liens que vous devez le faire également. Aussi, il faut éviter de trop se concentrer sur ce que les compétiteurs font, et ainsi ne pas mettre suffisamment de temps sur son propre site.

Voici pourquoi qu’une utilisation saine et réfléchie consiste à utiliser ces informations à titre d’inspiration, et non pas d’actions à reproduire absolument. Il faut continuellement garder en tête que l’objectif est de faire mieux que votre concurrent, et non comme lui.

Il ne peut qu’avoir un seul premier site dans les résultats de recherche, à vous d’utiliser votre connaissance du marché et votre créativité pour l’obtenir ;-)