4 Conseils pour maximiser votre utilisation de Google Analytics

Google Analytics (GA) est probablement, sinon assurément, la plateforme de mesure de performance de site Web la plus populaire en ligne. On estime même que plus de la moitié des sites Internet pourraient utiliser cette solution pour mesurer leur audience en ligne.

Devant une telle popularité, il est normal que Google tente continuellement de raffiner leur offre et les fonctionnalités associées au produit. Le géant à récemment lancé en toute fanfare une version payante appelée « Google Premium », qui devient un Google Analytics boosté aux stéroïdes, avec plus d’options dont la mesure en temps réel, tout ça pour la modique somme de 150,000.00$.

Si cette nouvelle offre a fait jaser beaucoup de gens à travers les communautés, la mise à jour précédente de Google Analytics, soit la V5, a quant à elle été moins couverte par les médias en ligne. Je croise tous les jours des collègues et clients, qui tout en étant au courant de cette mise à jour majeure, avouent ne pas l’avoir exploitée suffisamment.

Une des raisons évoquées est que les utilisateurs utilisent les données et options de base de Google Analytics, donc continuent à utiliser la V4 puisque celle-ci convient entièrement à leur besoin. On utilise les données de base telles que les visiteurs, taux de rebond et pages les plus visitées, sans pousser l’analyse plus loin.

Afin de vous aider à développer votre niveau de confort avec Google Analytics et surtout démontrer la pleine puissance de la version V5 de Google Analytics, voici 4 conseils qui vous aideront à maximiser son utilisation, et ainsi améliorer la performance de vos campagnes.

Bonus : Si vous avez un conseil sur Google Analytics à ajouter à la liste, merci de le laisser dans les commentaires.  J’ajouterai toutes recommandations pertinentes à la liste de cet article, avec bien sûr un lien vers votre site Internet ;)

Conseil #1 : Les heures de trafic AdWords

Google AdWords est le complément idéal à Google Analytics. La plateforme de publicité Internet, lorsque connectée à GA, permet de mesurer avec précision le rendement de chaque clic, pour ne pas dire chaque dollar dépensé dans la plateforme.

Si la version précédente de Google Analytics permettait déjà de récolter des statistiques en provenance des campagnes AdWords telles que les pourcentages de clics, performance des annonces et coûts de campagnes, la version 5 partage des nouvelles données AdWords qui intéresseront les spécialistes désirant améliorer la performance de leurs campagnes de mots-clés.

Particulièrement, il est maintenant possible de savoir l’heure que vos annonces AdWords ont été les plus cliquées, vous permettant ainsi de savoir à quel temps du jour vos prospects recherchent vos produits et interagissent avec vos annonces.

Accessible sous l’onglet Publicité -> AdWords -> Tranches Journalières,  le tableau vous indique la performance horaire de vos annonces, ce qui vous trace un portrait d’utilisation intéressant de vos visiteurs.


En pourcentage, on remarque que les heures de l’après-midi sont les plus consultées en termes de trafic AdWords, ce qui m’indique que ma clientèle recherche les services sur les heures de bureau, probablement en revenant du lunch!


Autre donnée intéressante, je peux juxtaposer les statistiques de trafic vis-à-vis les données d’objectifs, soit chaque fois qu’un client potentiel remplit une demande d’information sur le site par exemple.




Même si j’ai moins de trafic aux petites heures du matin, je n’ai cependant aucune difficulté à convertir mes visiteurs. Cela m’indique que je devrais tester l’augmentation de ma fréquence publicitaire à ces heures, puisque ma clientèle est déjà propice à être séduite.

Conseil #2 : L’apport des données Google Webmaster Tools

Complétant le duo Google AdWords/Analytics, Google Webmaster Tools (GWT) est un autre outil important au sein de l’armada du spécialiste SEO. GWT permet, entre autres, d’effectuer un diagnostic technique de la performance d’un site, par exemple au niveau des pages brisées, vitesse de chargement et possibles failles de sécurité.

Au-delà des vérifications techniques, Google Webmaster Tools présente également des données intéressantes au niveau des mesures SEO, qui peuvent maintenant être transmises au profil Google Analytics du même site.

La première étape consiste à connecter votre profil Google Webmaster Tools à Google Analytics, à travers les options de configuration accessibles sous le bouton d’options :




Ensuite sous l’onglet « paramètres du site Web », vous n’avez qu’à sélectionner « Modifier », et aller chercher le profil du site sous votre compte Google Webmaster Tools. Attention, vous devez être administrateurs sous GA et GWT afin de compléter l’importation!

Une fois l’opération complétée, vous pouvez maintenant retourner dans votre profil GA, et accéder à l’onglet « Optimisation du référencement » sous sources de trafic. Vous aurez maintenant accès à quelques nouvelles données, notamment savoir quel est votre CTR organique, par exemple vos pages qui sont les plus cliquées dans les résultats de recherches naturels (onglet pages de destination).


Ce tableau m’indique quelles sont les pages ayant généré le plus de clics naturels, et ceux ayant le moins performé.  Ma prochaine action serait donc d’améliorer l’efficacité de mes balises titres et descriptions, puisque ce sont les textes de celles-ci qui engendrent les clics sur les résultats organiques.

Pratique non?

Conseil #3 : L’entonnoir de conversion multicanaux

Jusqu’à maintenant, l’analyse des conversions avec Google Analytics était une chose relativement simple. Premièrement, on configure un objectif, ensuite on attend les premières conversions, et on analyse quelles sont les sources de trafic et mots-clés ayant provoqué la complétion des objectifs.

Historiquement, la seule source de trafic (mots-clés naturels, PPC, direct, site référent, etc.) recevant le crédit pour une conversion fut celle étant la dernière qui a été utilisée par un visiteur ayant converti.

Par exemple, un visiteur pouvait avoir trouvé votre site par le biais d’un mot-clé payant, avoir fait le tour sans rien acheter, et revenir 3 jours plus tard en tapant directement l’adresse du même site dans son fureteur. La source de trafic s’affichant alors dans GA fut donc le trafic direct, soit la dernière source de trafic utilisée, même si techniquement le PPC est responsable d’avoir fait découvrir le site au visiteur.

Maintenant, Google Analytics V5 vise à présenter les sources de trafic ayant été responsables « indirectement » d’une conversion sur votre site, par l’entremise de l’entonnoir de conversion multicanaux.



Par exemple, sous « vue d’ensemble » (sous « mes conversions –> entonnoirs de conversion multicanaux »), vous pouvez sélectionner les différentes sources de trafic, et voir lesquelles ont travaillé ensemble pour mener vers les conversions. Ici-bas, je constate que 8.76% de mes conversions durant cette période ont utilisé les mots-clés payants et naturels avant de convertir sur mon site.

Sous l’option « conversions indirectes », j’ai accès à des chiffres précis sur les sources de trafic qui ont contribué à une vente de mon chiffre, sans avoir été la dernière porte d’arrivée sur mon site. Autrement dit, les sources de trafic ayant fait découvrir mon site à un nouveau visiteur, lequel a utilisé par la suite un autre chemin avant de convertir sur le site.




Fait intéressant, mes mots-clés payants génèrent plus de revenus indirectement que directement. Cette donnée est importante, car auparavant nous étions portés à analyser la profitabilité d’une campagne AdWords par les revenus générés directement. Maintenant, je sais que ma campagne PPC aide à faire découvrir mon site à des visiteurs, qui viendront par la suite acheter en ligne.

Le tableau « longueur du chemin» démontre quant à lui le nombre d’interactions requis par votre visiteur avant que celui-ci ait finalement décidé de convertir.

En analysant ce tableau, je remarque que 26% de mes conversions prennent plus de 3 interactions avant de finalement compléter l’acte d’achat. Cela me dit que je devrais travailler sur l’urgence associée à mon offre, afin de provoquer la vente plus rapidement :)

Conseil #4 : L’intelligence Analytics

Avec les milliers de statistiques que Google Analytics peut présenter, il devient normal que même le meilleur des spécialistes en analyse de données puisse passer à côté de trends importants.

Heureusement, l’intelligence artificielle (disponible sous l’onglet « Alertes », sous « Mon site ») est au rendez-vous dans la version 5 de GA. Grâce à l’onglet « Alertes », vous pouvez consulter une liste d’évènements et/ou des patterns ayant attiré l’attention de Google Analytics, qui par pure gentillesse, décide de vous mettre également au courant.

Par exemple, votre taux de conversion sur votre site Web a subi une hausse de plusieurs centaines de points relativement à la semaine précédente. Si vous faites bien votre travail de spécialiste, vous avez déjà sûrement remarqué cette hausse.

Cependant, puisque vous jonglez avec plusieurs campagnes à la fois, êtes constamment au téléphone avec votre client ou votre patron, les deux mains dans les rapports… vous avez peut-être manqué le fais que cette hausse vertigineuse est en grande partie causée par des utilisateurs provenant de la ville de Toronto.

Intéressant non? Il reste à savoir ce qui cause phénomène, mais bref, au moins vous avez découvert le pattern rapidement.


à savoir ce qui explique ce

Personnellement, je me fais un devoir de consulter cette page le plus fréquemment possible, afin de voir si des données auraient pu me filer entre les doigts.

Autre option intéressante, sous l’onglet « Alertes Personnalisées »,  vous pouvez également configurer des alertes personnalisées à un évènement se produisant sur votre site Internet, ce qui entrainera l’envoi d’un courriel à l’adresse de votre choix.

Vous voulez être alerté chaque fois qu’un visiteur provenant de Facebook achète sur votre site? Ou encore vous désirez savoir chaque fois qu’un document particulier est téléchargé à partir de votre site Internet? Les alertes personnalisées vous offre une foule d’options, configurable selon vos objectifs :


Conseil #5 : Bonus

Tel que je le mentionnais dans l’introduction, j’ajouterai à cette liste vos suggestions et conseils portant sur une utilisation efficace de Google Analytics V5, incluant un lien entrant vers le site de votre choix ;)

Conseil de JF Vervillehttp://jfverville.com

On peut dorénavant comparer jusqu’à 4 segments  au choix et ce, sur 2 périodes distinctes alors qu’auparavant, on ne pouvait comparer que 3 segments au segment « All Visits » qui était obligatoire au-delà d’un segment personnalisé. De plus, la comparaison multi-segments sur 2 périodes était impossible dans V4.

En voir plus sous : http://jfverville.com/une-raison-de-plus-de-passer-a-google-analyti